Google Analytics

Pour tous propriétaires de sites Internet, Google Analytics constitue un outil de prédilection. Ce service gratuit de Google octroie à l’utilisateur la possibilité de voir les statistiques liées à la fréquentation d’un site Web. Il permet surtout la surveillance efficace du taux d’audience du site. Que faut-il savoir sur ce service ?

Histoire de Google Analytics

Tout commence en mars 2005, lorsque Google rachète Urchin Software Corporation. En plus de la société, il prend aussi la propriété de sa suite de logiciels d’analyse de taux d’audience de sites Web. Contrairement à USC, qui vendait son logiciel à 495 dollars l’an, Google décide de le rendre gratuit pour tous, tant que les sites étudiés ont un trafic n’excédant pas les 5 millions de pages visitées par an. Toutefois, la limitation de trafic est révoquée si le compte Analytics est associé à un compte Adwords. Grâce à de nombreuses stratégies, Google Analytics est maintenant le service d’études de sites Internet le plus populaire au monde.

La rentabilisation du produit

Google Analytics rapporte de l’argent à Google, principalement par le biais de l’utilisation du service Adwords. C’est un service payant boostant le trafic autorisé des sites consultés. Mais Google Analytics a aussi de nombreux concurrents. En France, par exemple, les entreprises Médiamétrie eStat, Piwik et Xiti proposent le même type de service. Pour les entreprises de grande envergure, ainsi que pour les agences Web, il existe la version payante de Google Analytics 360 Suite qui intègre l’utilisateur à Google BigQuery. De plus, l’usager peut, grâce au 360 Suite, avoir accès à la totalité des logiciels de la suite Tag Manager, Optimize, Data Studio, Surveys, etc. Si la mesure du trafic de votre site est sa fonctionnalité la plus utilisée et connue, le service de Google dispose d’une large variété d’autres fonctionnalités, ou Analytics tools. Ces derniers comportent, entre autres, les alertes e-mails et l’optimisation de votre tunnel de conversion. Google Analytics permet aussi de définir des segments avancés, et d’exclure des rapports du trafic interne. Enfin, le service d’analyse a une fonctionnalité carte de clics.

Malgré tous ses atouts, Google Analytics n’a pas la certification de l’OJD. Ce dernier estime que Google est à la fois parti et juge. Il faut aussi se rappeler que Google prélève sur votre site des informations confidentielles, argument principal des groupes anti Analytics.